Les sélections photos AVRIL 2019

La saison des amours se rapproche sérieusement pour certains oiseaux. Echasses blanches et Petits gravelots se sont accouplés, c’est décidé, ces couples là resteront ici pour élever leurs petits.

Ça s’agite aussi chez les passereaux. Les Linottes mélodieuses construisent leur nid dans les buissons d’ajoncs qu’elles revendiquaient le mois dernier. Nous avons même pu observer les premières jeunes Mésanges à longue queue sorties du nid.

Plusieurs nicheurs sont arrivés mais prennent leur temps. C’est le cas des Tourterelles des bois, des Fauvettes grisettes et des Rossignols philomèles. Le chant de ces 3 espèces nous rappelle que le printemps est bel et bien là !
Le rossignol chante même la nuit. En effet, les mâles arrivent les premiers sur les sites de reproduction, et chantent pour attirer les femelles qui sont encore en migration. Mais ces dernières migrent essentiellement de nuit, les mâles doivent donc s’adapter.

Les premières Sternes pierregarins sont arrivées, et elles commencent doucement à avoir des comportements de parade. 

Pour d’autres, la migration n’est pas terminée. Plusieurs espèces se sont arrêtées au domaine des oiseaux : Chevalier arlequinChevalier gambetteChevalier aboyeurCombattant variéGrand gravelotAvocette élégante (assez rare ici, elle est bien plus commune sur le littoral surtout Atlantique) et Bécasseau de Temminck. Ce dernier, très petit, ressemble beaucoup au bécasseau minute. Il s’en distingue par divers critères, le plus simple étant la couleur des pattes : noires pour le minute, jaune verdâtre pour le Temminck. Cette espèce nichant du sud de la Norvège à l’est de la Russie passe régulièrement en France lors de sa migration, mais ils ne sont jamais très nombreux.

Un Héron pourpré s’est arrêté quelques jours, se régalant de lézards et de serpents, donnant l’occasion de faire des observations assez particulières.

Autre migrateur peu banal au domaine, la Canard chipeau. Cette espèce niche en France de manière éparpillée, dans des régions d’étangs et de marais, comme la Dombes, la Brenne ou la Sologne.

Dans les passereaux migrateurs que nous voyons régulièrement, ont été observés le Rougequeue à front blanc et le Gobemouche noir (bien plus nombreux lors de la migration d’automne).

Les premiers Machaons sont de sortie. Les individus que l’on voit en début de saison sont issus de chrysalides ayant passé l’hiver.

Sélections photos : Edith & Jessica
Recherche et rédaction : Jessica
Coordination : Christophe



Publicité