Concours Hiver 2023 – Affronter l’hiver

Par Gabriel LEBOFF

L’Hiver, période calme ou plus calme en ornithologie; dans quelques semaines nous scruterons le ciel et nos oreilles seront dressées au premier chant du Coucou ou de la Huppe.

Si les derniers hivers ont été moins froids, imaginons quelques instants être à la place d’un oiseau.

Les matins humides et frais, parfois enneigés ou givrants, pas de manteaux ou de doudounes, ni gants ou bonnets, que des plumes.

Les plumes se portent toute l’année, elles peuvent changer de couleur ou de teinte, correctement entretenues elles aideront les migrateurs à traverser océans et montagnes dans les meilleures conditions et les sédentaires entretiendront méticuleusement leurs livrées pour séduire compagnes et compagnons lorsque les beaux jours reviendront.

Au Printemps, elles protégeront les petits des intempéries et le mimétisme du plumage cachera bien des oiseaux des prédateurs terrestres ou ailés.

Et en Hiver, tous les oiseaux, passereaux, limicoles ou rapaces gonfleront leurs plumes pour se protéger du froid glacial ou de l’humidité insidieuse qui s’infiltre partout.

La Mésange, le Pinson ou la Sittelle que nous admirons toute l’année est encore plus visible sur les branches dépouillées et nous avons toutes et tous les photos de ces passereaux aux plumages gonflés près des mangeoires ou perchées près des maisons.

Les rapaces, statues en veille scrutent leur territoire et grossissent leur apparence, font-ils cette coquetterie pour se protéger du froid ou pour renforcer leur terrible aspect ?

L’oiseau au plumage hivernal rond, volumineux et pourquoi pas, lumineux, sera récompensé du magnifique livre de Laurent Geslin « Lynx Regards croisés »

www.laurent-geslin.com/shop/

Tout le monde a une photo d’un oiseau mazérien en Hiver, tous les hivers depuis 2014 sont des opportunités de fouiller dans nos nombreuse mémoires et n’oublions jamais que la meilleure photo est la prochaine … l’Hiver est là !