Inauguration du Centre de Soins.

Hélène Caplat, sous-préfet de Pamiers, le Professeur Jean-Yves Jouglar, responsable de la Clinique des Oiseaux, de la Faune Sauvage et du Gibier à l’Ecole vétérinaire de Toulouse, Jean-Luc Fernandez, président de la Fédération des Chasseurs de l’Ariège, sous l’œil attentif de Louis Marette, ont coupé le ruban tricolore pour inaugurer le Centre de Soins du Domaine des Oiseaux.

Guidés par Louis Marette, les autorités ainsi que les nombreux invités à cette ouverture officielle de l’Aouselou, ont découvert les différentes volières de relâcher, puis visité les salles dédiées à l’accueil des oiseaux blessés ou malades. (Ces salles ainsi que les volières de relâcher ne sont pas accessibles au public en temps normal)
Lors de son allocution, Monsieur Marette a évoqué le prix « Territoire Ruraux » qui vient d’être attribué aux Domaine des Oiseaux, dans le cadre du Grand prix « Zones humides en milieu urbanisé » organisé par le Ministère de L’Ecologie, du Développement Durable des Transports et du Logement.
Ce Grand Prix, remis à Paris, est une des actions phares du plan national d’action pour les zones humides lancé par le ministère en 2010 et du plan « Nature en ville ».

Monsieur Marette rappelait que depuis 6 ans la Mairie exploite la base de loisirs « Nature et Ruralité » du Domaine des Oiseaux. Régulièrement, des visiteurs assimilant le Domaine à un hébergement haut de gamme équipée d’une infirmerie pour les oiseaux migrateurs, apportaient des oiseaux blessés.
Face à cette situation, la municipalité a lancé, avec l’appui du Docteur vétérinaire Guillon, du Président Fernandez de la Fédération des Chasseurs de l’Ariège, du Professeur Jouglar de l’Ecole Vétérinaire de Toulouse le projet de création d’un Centre de soins pour oiseaux en détresse.
L’essentiel des travaux a été réalisé par les services techniques et la Régie électrique de la municipalité avec des subventions à hauteur de 30 % de la part du Conseil Général de l’Ariège.
Monsieur Marette soulignait également la générosité de trois établissements bancaires : la Caisse d’Epargne, la Banque Populaire et le Crédit Agricole, et terminait son intervention en insistant sur le fait qu’il comptait maintenant sur les acteurs de l’ONF de l’ONCFS, les vétérinaires, la Fédération des Chasseurs, les associations à vocation environnementales pour faire vivre ce centre.
Hervé Guillon, vétérinaire es-qualité, bénévole du centre, Jean-Luc Fernandez président de la Fédération des Chasseurs de l’Ariège et le Professeur Jean-Yves Jouglar, Directeur de la Clinique des Oiseaux, de la Faune Sauvage et du Gibier de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse ont successivement pris la parole pour dire tout le bien qu’ils pensaient de la création de ce centre et le plaisir qu’ils avaient à travailler en relation les uns avec les autres.

Hélène Caplat, sous-préfet concluait les différentes interventions en remerciant Louis Marette pour la qualité constante de son accueil et lui adressait ses félicitations pour le travail accomplit, avec l’aide de l’Etat, dans le cadre de la réhabilitation d’une gravière dans une logique de développement durable.

Publicité